Colloque 2002

Le père Francois Brune

Des centaines de personnes venues des quatre coins de la Belgique le dimanche 22 octobre 2002 salle de l’harmonie à Verviers, pour un invité d’honneur hors du commun !


Depuis 20 ans, il donne des conférences dans le monde entier, de Porto Rico à  l’Allemagne en passant par le Québec, la Nouvelle Calédonie, le Brésil et …Verviers. Ses recherches ont fait  l’objet de plusieurs ouvrages. Dont le best seller « Les morts nous parlent »  traduit en  sept langues. Ce livre bouleverse les conceptions, religieuses ou non, sur la mort. Rencontre  avec un ecclésiastique atypique. Un moment inoubliable.

Simplicité, gentillesse, enthousiasme et  légendaires baskets aux pieds  ne sont que quelques mots pour vous décrire le père François Brune. La trans- communication est la capacité de communiquer avec les morts, au moyen d’outils techniques modernes comme le magnétophone, le téléviseur,…

Le père Brune est l’un des spécialistes de ce domaine de recherche. Cet intérêt lui est venu très tôt, au séminaire  des Carmes où il suivait des études de philosophie  et de théologie. C’est donc dans cet univers religieux qu’il a commencé à se consacrer aux phénomènes paranormaux.

Entouré de  Joël Deprez (anesthésiste), Ch Vandebrouek (témoignage d’une NDE), Guy Vanderlinden (témoignage  d’une NDE, willy (témoin de signes après le décès de sa fille), nos invités ont soulevé des questionnements sur la possibilité de survivance de la « conscience » après la mort physique. Voici quelques extraits des questions / réponses entre le père François Brune et le public après sa conférence.

Racontez-nous le début de vos recherches...
Aux yeux de la science rationaliste dominante, nous venons du néant et nous retournons au néant. Ce n’est pas, heureusement, le point de vue de tout le monde... Je me suis toujours insurgé contre cette conception  matérialiste. Je n’étais pas non plus satisfait de la théologie que l’on m’avait enseignée, alors j’ai cherché ailleurs.  J’avais eu écho de témoignages  de personnes ayant vécus des expériences de mort imminente  (NDE) ou de communication  possible avec des défunts. Cela m’a incité à étudier les phénomènes de plus près. Voulant en avoir le cœur net, j’ai passé au crible  de mon cœur et de ma raison  les innombrables travaux  déjà publiés  dans ce domaine. Assez vite, je me suis rendu compte de la réalité  et de la fiabilité  des expériences de communication avec les morts  que l’on me relatait. Notamment en rencontrant des chercheurs et en participant moi - même à des expériences d’enregistrement de voix de défunts sur bande magnétique. Appelée TCI Trans-communication instrumentale.
Que dit l’église de vos recherches ?
Accepte-t-elle officiellement le contact avec l’au-delà ?
Quelle émotion avez-vous ressenti la première fois ?
Comment peut-on être sûr ?
N’y a–t-il aucun danger à appeler des entités?
Lorsque l’on appelle un décédé ...
Le suicidé est- il aussi dans la lumière?

Les invités du colloque de 2002

Le père Francois Brune, Christian Vandebrouek, Guy Vanderlinden, Joël Deprez, Willy

 

Toute l'équipe de Delta Blanc Belgique vous remercie de la confiance que vous lui accordé depuis près de 20 ans.

Nous suivre